Qui suis-je ?

Lancée dans la vie active depuis 1994, j’ai choisi à la suite d’un licenciement économique de m’orienter dans le domaine de la formation  et de l’insertion afin d’être au plus près de mes valeurs dans la relation d’aide.

 

Ainsi, j'ai travaillé dans le secteur de la formation durant 2 années, côtoyant des adultes ayant subi la même expérience  de perte d'emploi. Cette mise en miroir a été très « formatrice »  me rendant dépositaire d’émotions  déjà connues  permettant de m’identifier à leurs ressentis.  

Puis, je me suis dirigée vers l’insertion me permettant cette fois –ci de travailler durant une douzaine d’année auprès d’un public jeune de 16 à 25 ans.

 

Aussi, située aux confins de la dimension humaine, j’ai pu réaliser  à quel point il était très  difficile d'endosser un « mal de vivre » sans être touchée dans son être intérieur, sans revisiter un pan de sa vie personnelle et répondre en écho à cette détresse accueillie.

A mi-chemin entre les pertes symboliques et la perte réelle d’un être cher ou bien située au carrefour de ruptures familiales, conjugales, sans domicile fixe ou bien sous le joug d’une mesure de justice,  j’ai souhaité face à ces réalités toutes aussi différentes les unes que les autres, aborder la singularité de chacun sous un autre angle.

 

Pour dire plus simplement, devenue psychologue clinicienne j’ai choisi de partir de l’histoire de l’individu, de sa vie psychique, consciente ou inconsciente, de son passé mais également de son présent, en écoutant ce qui est dit, raconté, ressenti au moment où celui-ci s’exprime,  mais également en prenant en compte sa situation actuelle, sa relation aux autres afin de mieux comprendre son fonctionnement psychique.

Cette démarche clinique s’enrichit d’expériences plurielles et actuelles où je partage mon temps entre institution et  activité libérale.